Il y a quelques jours, j’ai fait la connaissance de Ray, notre jardinier. C’était juste à côté de nos « Bambous », où poussent des palmiers. La veille, nous avions vu plusieurs arbres semblables dans les champs alentours, mais nous n’étions pas sûrs de nous. Ray m’a tout de suite expliqué qu’il s’agissait de cocotiers. Et comme si c’était la chose la plus naturelle du monde, il m’a proposé d’en cueillir quelques une et de les ouvrir.

Under the coco trees :)
Under the coco trees 🙂

Evidemment, j’ai aussitôt accepté, et nous avons convenu d’un rendez-vous à 3 heures dans l’après-midi. Les autres bénévoles n’ont pas hésité une seconde, et à l’heure dite, nous étions tous là, sous les cocotiers, avec Ray.

Ray had already collected plenty of fruits for us.
Ray had already collected plenty of fruits for us.

Il avait déjà fait la cueillette, mais nous avions très envie de voir comment il les avait récupérées (ce ne sont pas de petits arbres !). Il est allé chercher une perche et nous a fait la démonstration.

We wanted to know how to take the fruits off this huge tree. So he went home and after a few minuts he was back with a stick.
We wanted to know how to take the fruits off this huge tree. So he went home and after a few minuts he was back with a stick.
he also showed us how to collect the fruits without stick. The kids use to climb and steal it. Ray can't do it, because he is a diabetic. However he climed two meters up, just so we know, under the shoots of our cameras.
he also showed us how to collect the fruits without stick. The kids use to climb and steal it. Ray can’t do it, because he is a diabetic. However he climed two meters up, just so we know, under the shoots of our cameras.

Quelques instants plus tard, nous étions à la cuisine, impatients d’assister à l’ouverture des fruits. En quelques coups de couteau (ou de machette, je ne sais pas trop comment cet instrument s’appelle), la noix fut ouverte et nous en recueillîmes le jus.

réunion + noix de coco 015
With his sharp knife he started to cut the coconut.
Since we had no spoon, he created one with the shell.
Since we had no spoon, he created one with the shell.

Ray appelle ce jus de l’eau et que l’eau de coco est la plus pure qui existe. Dans une noix, il y en a pour deux verres de boisson que nous nous sommes partagés. Pure ou non, c’était très bon.

We collected the juice (two glasses). Ray calls it water and says it is the purest water it exists. Anyway, we drunk the glasses off, and it was really nice.
We collected the juice (two glasses). Ray calls it water and says it is the purest water it exists. Anyway, we drunk the glasses off, and it was really nice.

Un instant plus tard, la noix était ouverte. Ray est vraiment très habile. Avec son couteau il nous a taillé des cuillères dans la coque de la noix, et un groupe d’enfants du village a accouru pour assister à l’événement. La chair de la noix de coco n’a ni le goût, ni la texture de ce que l’on peut manger en France. Elle est tendre, un peu comme celle du litchi, avec un goût plus sucré.

Then he opened the coconut. It was very soft, like litchis, and sweet. It doesn't taste like in Europe.
Then he opened the coconut. It was very soft, like litchis, and sweet. It doesn’t taste like in Europe.

Nous en avons gardé quelques unes en réserves dans la cuisine pour les prochains jours. Le problème, c’est que nous ne savons pas comment les ouvrir. Enfin, théoriquement si… mais je n’aime pas on plus les fruits au point de risquer d’y laisser quelques doigts ! Et nous ne voulons pas non plus abuser de la gentillesse de notre jardinier.

And he opened some more. Nothing has been wasted.
And he opened some more. Nothing has been wasted.

Quoique, il y a des bananes qui pendent en haut d’un arbre et quelques mangues qui mûrissent, et je dois dire que s’il proposait d’aller les chercher, je ne dirais pas non !

Happy faces under the cocotrees. With Katrin and Mareike, two German volunteers.
Happy faces under the cocotrees.
With Katrin and Mareike, two German volunteers.
Publicités