Une fête pour les morts

Ici aux Philippines, la Toussaint est une fête nationale, chômée le 1er novembre pour permettre aux familles de célébrer leurs morts. C’est une fête ici presque aussi importante que Noël. Certes, on ne voit pas de citrouilles et de sorcières pendre à chaque maison (les maisons sont d’ailleurs déjà décorées pour Noël, et étoiles de Noël + squelettes d’Halloween ne font pas un très bon mélange). En revanche, la croyance qu’il faut vivre en paix avec les esprits est très vivace, bien que cela ne soit pas formulé de la sorte.

halloween 065 (2)

En-En, serveuse au roadside (café-internet) et avec qui nous avons fait connaissance lors de nos cures intensives d’Internet (et de shakes à la mangue), nous a proposé de venir avec elle au cimetière public de Panabo le 1er octobre. C’est dans ce cimetière que reposent son père, son frère et sa sœur. Je n’ai pas osé demander comment elle avait perdu deux frères et sœurs.

Pauvres jusqu’à la tombe

Je ne me suis pas rendue compte tout de suite que nous avions traversé l’entrée du cimetière. Le contrôle des sacs ne m’a même pas mis la puce à l’oreille. Finalement, je ne me suis peut-être pas complètement habituée à la pauvreté philippine. Je crois que je m’attendais inconsciemment à voir un monument, ou un parc fleuri… en tout cas quelque chose qui ressemble aux cimetières que j’avais déjà pu visiter en Europe (en France, en Allemagne, en Irlande ou en République tchèque, les cimetières sont tous plus ou moins comparables).

Ici, ce n’est pas la même chose. Les tombes ne sont pas enterrées comme chez nous. Ce sont de gros blocs en bétons, décolorés, superposés les uns sur les autres, et qui ont l’air de flotter entre les ordures. Cela m’a rappelé le quartier pauvre que j’avais pu visiter l’autre jour et où les familles vivaient dans leurs déchets et leurs excréments. Les gens ici sont pauvres jusqu’à la tombe.

 enfants enfantsurtomb

Inégaux jusqu’à la tombe aussi, car parmi la misère globale, quelques familles ont visiblement pu acheter pour leurs morts de grandes parcelles de terrain, et des sépultures décorées de marbres ou de carrelage coloré, parfois même avec accès par un escalier en colimaçon.

tombes de riches halloween 049

Un lieu de vie et de festivités

La ville de Panabo était en ce jour d’Halloween semblable à tous les autres jours. Le cimetière, lui, était bondé, non seulement de visiteurs mais aussi de commerçants. Il y avait dans chaque ruelle des marchands de barbapapas, de ballons, et même de poissons (!!!) et de poussins, des enfants qui faisaient brûler des encens et des herbes dans des conserves. Entre les tombes déambulaient les petits vendeurs de cacahuètes à 10 pesos le sachet. Il y avait aussi partout des enfants qui courraient et escaladaient les sépultures, et les familles avaient apporté des provisions pour déjeuner auprès de leurs défunts.

marche cimetiereballonhalloween 005

En-En nous a conduit auprès de sa famille qui a partagé avec nous ses victuailles. C’était un peu embarrassant pour nous qui n’avions pas du tout prévu qu’il faudrait apporter quelque chose… (néanmoins, miam, le poulet curry et les nouilles aux crevettes!).

gens sur tombes halloween 054

Halloween est aussi un événement important pour les enfants de l’orphelinat. Les trois quarts sont rentrés dans leurs familles (grands parents, parent remarié, oncles, tantes, frères et sœurs plus âgés) hier et ne reviendront que demain. La petite Mery-Joy (3 ans) me l’a répété tellement de fois hier : « me, visit, visit, me !!! ». Elle était si heureuse, elle qui n’est jamais sortie et n’a jamais vu de famille depuis que je suis arrivée ici. April (6 ans) aussi se réjouissait à l’idée de la journée des visites. Mais aujourd’hui elle était encore à l’orphelinat, toute seule. Elle n’a pas dû comprendre qu’il n’y aurait pas de visite à faire pour elle cette année.

Ce matin, les « house volunteers » ont préparé pour les enfants restant un petit déjeuner « allemand » (des crêpes – ces Allemands n’ont vraiment rien compris !).

Lorsque les autres enfants seront de nouveau parmi nous demain, nous fêterons proprement Halloween tous ensemble.

Publicités

Pages: 1 2