Avec ma connexion internet limitée à 800 MB par jour pour tout le personnel,

j’ai un peu du mal à répondre à tous les mails et à donner régulièrement des nouvelles, mais je vais quand même essayer d’être plus productive les deux prochains mois (qui seront aussi mes deux derniers mois aux Philippines).

Avec Shyanne, notre manager hyper cool, les bénévoles et deux invités, nous avons fait une sortie à Davao dans un ensemble de parcs animaliers et dans un temple bouddhiste hérité de la conquête des Philippines (qui se trouvaient sur la route des épices et du bois) par les Chinois.

A cause des tensions politiques et des risques tout de même présents de terrorisme, nous ne sortons pas beaucoup entre bénévoles, et l’association nous a donné une journée pour nous permettre de voir autre chose que l’orphelinat et les marchés de Panabo.

Nous avons donc commencé par l’île aux crocodiles, un parc plutôt sympathique pour ceux qui aiment les zoos et où l’on pouvait admirer non seulement la faune locale, mais aussi des animaux importés de pays froids pour le grand plaisir des visiteurs (le renne n’a pas bougé de son bassin). Je ne suis pas trop fan des zoos alors j’ai profité du temps libre pour faire des photos avec le décor.

DSCN8007

Nous avons enchaîné sur un autre parc, juste à côté, où se trouvait un restaurant servant essentiellement du crocodile et du serpent (et ça sentait bon!). Nous n’avons pas eu le temps de nous y attarder, mais j’espère avoir l’occasion d’essayer une fois. Le plus intéressant dans ce parc, c’était les reconstructions de maisons royales d’époque, en bambou… rien à voir avec tous nos beaux châteaux en pierre blanche !

 

Enfin nous avons fait une petite promenade dans un jardin aux papillons, selon moi pas aussi beau qu’à Mainau en Allemagne (juste à côté de Constance), mais où nous avons eu le privilège de voir un véritable scorpion (inoffensif) et des chenilles toutes mignonnes.

Pour terminer cette sortie à Davao, Shyanne nous a emmenés dans un temple bouddhiste chinois (Lon Wa Bouddhist Temple) où nous avons tous allumé notre bougie, au cas où ! A part méditer, il n’y a pas grand-chose à faire, mais le détour en valait la peine (c’était aussi la première fois que je voyais un temple bouddhiste, d’où mon intérêt).

 

 

Publicités