Je n’en reviens pas, je suis dans ma famille à Boyne Island depuis plus de deux mois ! Le temps est passé très vite, et je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer. Mon quotidien n’a absolument rien à voir avec ce que je vivais dans ma famille à Sydney. Je suis bien plus immergée dans la culture australienne que je ne l’étais auparavant. Les parents sont bavards, ils aiment avoir quelqu’un à la maison pour s’occuper de leurs enfants, ils partagent avec moi les frustrations et les satisfactions de leurs longues journées de travail. Et ne se lassent pas de m’écouter parler de la France et de l’Allemagne, des activités des filles.

Lorsqu’ils ne travaillent pas, je reste tout de même avec eux, pour aller faire les courses, rendre visite aux grands-parents, ou juste pour décompresser le soir quand les enfants dorment. En général, les deux parents ne sont jamais à la maison en même temps, et donc cela les aide énormément que je sois là pour surveiller les enfants pendant que le papa tond la pelouse ou la maman fait du ménage. Je travaille beaucoup, mais mes journées sont plus intenses et plus enrichissantes. Les parents sont heureux de me faire visiter la région et de me parler de leur culture comme ils peuvent, alors c’est aussi un plaisir pour moi de leur rendre des services quand ils en ont besoin (baby sitting spontané le soir, ou faire des lessives pour eux).

Le soir, quand nous sommes tous là, nous aimons préparer des bons repas et lorsque je suis seule avec la maman qui rentre tard du travail, je m’arrange pour mettre les enfants au lit avant son retour pour lui éviter les chamailleries et l’inévitable « I don’t want to go to bed I am not tired ». Alors nous bavardons, regardons un film, parfois deux avec nos amuse-gueule et un verre de vin.

Avec les enfants, je m’entends aussi parfaitement bien. Je les dispute quand elles font des bêtises, mais je leur fais faire plein de sorties, j’essaie de leur faire manger des fruits et légumes (parce que la culture de la junkfood, pas top !). Le matin, ils ont hâte de me voir et me sautent littéralement dans les bras. On fait les fous, et c’est très bien comme ça !

Voilà ici quelques photos de 1770, la première ville où a débarqué le Capitaine Cook en 1770 justement, et de la ville voisine Agnes Water.

Puis ici des photos de la ville de Gladstone, en particulier l’industrie d’aluminium, le sol chargé de fer, le jardin botanique de Gladstone… puis à droite une photo pour illustrée les soirées de repos lorsque les enfants dorment.

 

Une sélection de clichés pris à Montville, une ville de hippies comparable à Byron Bay et vraiment très chaleureuse, puis sur le chemin du retour les montagne de verre « les Glass mountains »  :

Le marché Calliope dans une vieille gare historique :

Et pour finir, notre sortie au Zoo of Australia :

 

Publicités